Doc produitsMenu

Plateforme Coveo 7.0 >
Aide à l'administrateur > Connecteurs > Connecteur Fichiers > Indexation des archives de messagerie avec le connecteur Fichiers

Indexation des archives de messagerie avec le connecteur Fichiers

Le connecteur Fichiers peut indexer les fichiers d'archive de messagerie Microsoft Exchange (.pst) qui résident dans les partages de fichiers qui sont analysés. Le connecteur Fichiers prend en charge l'ancien format de fichier PST (Personal Storage Table) ANSI, qui était utilisé jusqu'à Microsoft Outlook 2003, ainsi que le format Unicode, qui est apparu pour la première fois dans Microsoft Outlook 2003 et qui est le seul format utilisé depuis Microsoft Outlook 2007.

L'indexation de fichiers d'archive de messagerie PST demande une certaine configuration. Par conséquent, une meilleure pratique consiste à créer et configurer une source qui indexe exclusivement les fichiers d'archive de messagerie dans un partage de fichiers (voir Vue d'ensemble du déploiement de l'indexation d'archive de messagerie avec le connecteur Fichiers).

Note : Vous pouvez également déployer la trousse d'applications intégrées (TAI) avec le connecteur de bureau. Les utilisateurs finaux peuvent alors configurer la TAI afin qu'elle analyse les fichiers d'archive de messagerie qui sont enregistrés dans les disques durs locaux de leur ordinateur ou dans des dossiers réseau personnalisés, afin que leur contenu puisse être recherché à partir de l'index unifié du serveur Coveo (voir Configuration de l'indexation de courriels locaux et archivés).

À propos des permissions

La liste suivante décrit la façon dont le connecteur Fichiers gère les permissions sur des éléments récupérés des fichiers d'archive de messagerie.

  1. Boîte de réception

    Si vous utilisez un fichier de correspondances facultatif pour l'archive de messagerie, vous pouvez associer une boîte de réception spécifique à une archive de messagerie spécifique. Les permissions associées à la boîte de réception dans Active Directory sont assignées à l'archive de messagerie. Ce type de permission est utilisé en premier s'il existe (voir Création d'un fichier de correspondances pour l'archive de messagerie).

    Exemple : Pour un fichier d'archive de messagerie renfermant les courriels d'un seul utilisateur, vous pouvez associer la boîte de réception de l'utilisateur spécifique au fichier d'archive de messagerie.

  2. Sécurité du fichier de correspondances

    Si vous utilisez un fichier de correspondances facultatif pour l'archive de messagerie, vous pouvez définir les utilisateurs autorisés (AllowedUser) dans les sections CommonMappings et Mapping du fichier de correspondances pour un fichier d'archive de messagerie spécifique. Ce type de permission est ajouté aux permissions de la boîte de réception (voir Création d'un fichier de correspondances pour l'archive de messagerie).

    Exemple : Pour un fichier d'archive de messagerie renfermant les courriels partagés du département d'assistance, vous pouvez permettre à tous les utilisateurs qui travaillent dans le département d'assistance de pouvoir rechercher des éléments provenant de ce fichier.

  3. Système de fichiers

    Si les permissions d'un fichier d'archive de messagerie ne sont pas définies dans un fichier de correspondances, le connecteur Fichiers utilise les permissions NTFS (New Technology File System) du fichier d'archive de messagerie afin de définir les permissions sur chaque élément de l'archive de messagerie dans l'index unifié.

Limitation de la surveillance en temps réel

Le connecteur Fichiers ne peut indexer les archives de messagerie qui sont présentement ouvertes dans un profil Microsoft Outlook. Microsoft Outlook ouvre toujours une archive de messagerie en mode exclusivité. Toute tentative par le connecteur Fichiers d'ouvrir le fichier d'archive de messagerie pendant cette période échouera. Par conséquent, il est impossible d'implanter effectivement la surveillance en temps réel dans les archives de courriels. Pensez à désactiver la surveillance en temps réel dans la source créée pour indexer vos archives de courriels (voir Changement de la surveillance en temps réel pour une source).

Il est conseillé de n'indexer que des référentiels renfermant des archives de courriels qui ne sont pas utilisées et de planifier des horaires d'actualisation périodique pour récupérer toute modification qui pourrait être apportée aux archives (voir Planification d'actions d'actualisation de source).

À propos de l'attribut de date de modification des archives de messagerie

Le connecteur Fichiers doit d'abord ajouter l'archive de messagerie à un profil Microsoft Outlook temporaire afin de pouvoir faire des appels MAPI (Messaging Application Programming Interface) afin d'ouvrir et traiter le contenu de l'archive. Malheureusement, cette opération fait en sorte que Microsoft Outlook met à jour l'attribut de date de modification du fichier d'archive de messagerie pour lui donner la date et l'heure présentes. Lorsque l'indexation du fichier d'archive de messagerie est complétée, le connecteur Fichiers redéfinit l'attribut de date de modification à sa valeur originale. Par conséquent, pendant la période de temps qui est requise pour le traitement du fichier d'archive de messagerie, la date de modification change pour la date présente.

Important : Un changement temporaire à l'attribut de date de modification pour les fichiers d'archive de messagerie peut avoir des conséquences si un logiciel de sauvegarde ou d'archivage surveille activement le référentiel afin de détecter des changements aux fichiers selon l'attribut de date de modification.