Doc produitsMenu

Fonction de correction de requête

L’index de Coveo inclut la correction automatique de requête ou la fonction Essayez ceci utilisée pour détecter et automatiquement suggérer ou corriger des mots clés mal épelés (voir Comment sont gérés les mots mal orthographiés?). Cette rubrique décrit en davantage de détails comment cette fonctionnalité fonctionne afin que vous compreniez mieux ce qu’elle peut et ne peut pas faire.

Faits sur la fonction de correction de requête :

  • La correction de requête est basée sur un lexique de correction de mots (WCL) qui contient des mots fréquents et leur nombre d’occurrences rassemblées lorsque des documents sont indexés, afin que les suggestions/corrections d’épellation soient basées sur le contenu de l’index, pas sur des dictionnaires prédéfinis ou personnalisés.

    Astuce : Vous pouvez mettre à jour manuellement le WCL à partir de l’Outil d’administration en cliquant sur le lien Rebuild Word Corrector Lexicon (voir Modifier ou utiliser les paramètres avancés de l'index).

  • Les suggestions/corrections de requêtes s’améliorent tant que la taille de l’index grossit.

  • L’index doit avoir une taille minimale (d’environ 2 000 documents) pour commencer à fournir des suggestions de correction de requête.

  • L’algorithme de correction de requête est déclenché lorsque la requête retourne un nombre peu élevé de résultats relativement à la taille de l’index.

  • L’algorithme n’est pas appliqué aux termes de recherche qui rencontrent une ou plusieurs des règles de rejet suivantes :

    • Contient un petit nombre de caractères

    • Contient trop de caractères numériques

    • Contient trop de voyelles consécutives ou trop de consonnes consécutives

    • Contient des modèles de caractères invalides propres à la langue

    Note : Ces règles de rejet de mots sont toutes actives par défaut, mais elles peuvent être désactivées indépendamment pour affiner le comportement de la correction de requête. Contactez Assistance Coveo pour obtenir de l'aide si vous souhaitez faire cela.

  • La correction de requête est effectuée sur une base mot par mot. La correction d’un mot n’est donc pas modifiée par d’autres mots dans la requête.

  • Un mot suggéré doit avoir un haut degré de similitude (distance de modification) avec le mot recherché, ex. un nombre minimisé de permutations de caractères qui le distinguent du mot original. Un caractère manquant ou ajouté est considéré comme étant une permutation. La distance de modification pour les permutations compatibles (telles que k remplacé par q) est plus petite que celle d’une permutation incompatible (telle que x remplacé par r).

  • Pour qu’un mot soit suggéré, pour chaque permutation, il doit avoir un plus grand nombre d’occurrences dans l’index qui est au moins un ordre de grandeur plus élevé que le mot original.

    Exemple : Un utilisateur inverse deux caractères dans un mot clé, comme taper enterpirse plutôt que la forme correcte enterprise. Étant donné qu’il y a deux permutations entre l’épellation erronée et celle qui est bonne, enterprise doit avoir au moins deux ordres de grandeur (100 fois) davantage d’occurrences dans l’index que enterpirse pour être suggéré comme correction.

  • L’épellation suggérée d’un mot de requête est déterminée selon à la fois la fréquence des mots alternatifs dans le lexique (plus c’est élevé, plus c’est bon) et leur degré de similitude avec le mot original (plus c’est proche, plus c’est élevé). Ainsi, avec deux épellations alternatives qui ont la même distance de modification, le mot qui est plus fréquent dans l’index est suggéré.

  • La correction de requête et le thésaurus sont des fonctionnalités complètement indépendantes (voir Meilleures pratiques du thésaurus).

  • En tant qu’administrateur, vous pouvez configurer la façon dont les interfaces de recherche tirent avantage des corrections de requête :